Questions de vaccinations

vaccin.jpg

Vous vous interrogez sur les avantages et les inconvénients « de la vaccination » ? Débats houleux et polémiques en tous genres ont engendré perplexité et doutes. Il est nécessaire d’informer clairement et loyalement les patients, et le médecin généraliste répondra volontiers à ces questions de vaccinations en consultation ! Vous trouverez de nombreuses informations utiles ci-après.

Il n’y a pas UNE vaccination, mais DES vaccinations. 

  • De nombreux vaccins ont démontré leur incontestable utilité en faisant baisser de manière spectaculaire le nombre de cas de malades (tétanos, diphtérie, polio) sans parler du vaccin contre la variole qui a permis d’éradiquer la maladie de la surface de la planète !
  • D’autres vaccins, en revanche, sont plus polémiques (Rotavirus, Zona, HPV).
  • Il est donc légitime de s’interroger, patients comme médecins, sur les avantages et les risques de chacun des vaccins.

Pour répondre aux questions les plus fréquentes posées au médecin en consultation, voici quelques liens utiles.

Suis-je à jour de mes vaccinations ?

  • Votre médecin traitant, qui gère votre dossier médical, a le devoir de s’assurer, régulièrement, que vous êtes bien à jour de vos vaccinations, en fonction du calendrier vaccinald ‘une part, de vos antécédents, de vos éventuels problèmes de santé, et de circonstances particulières (grossesse, voyage, profession à risque). Pour ce faire, il doit disposer des informations nécessaires à cette analyse, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque les vaccinations ont été réalisées par plusieurs professionnels (généraliste, pédiatre, médecin du travail, infirmier, pharmacien, sage-femme), et que le patient a oublié ou égaré le carnet de santé ou le certificat de vaccination, et que le dossier informatique n’a pu être documenté.
  • Une « carte postale en couleurs » (!)  vous donnera une vue synthétique du calendrier vaccinal 2018
  • Un système expert en ligne vous posera quelques questions simples, et, après analyse, vous fera ses recommandations personnalisées, le tout en quelques clics.

Je pars en voyage prochainement.
Quels sont les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés en fonction du ou des pays dans lesquels je vais voyager ? Le système expert répondra précisément à la question, en un tournemain.

Quelles sont les vaccinations obligatoires pour les enfants ?
Le site du Ministère de la Santé répond précisément et clairement à cette question, ici

Quels sont les avantages et les inconvénients des différents vaccins ?
La réponse est ici.

Carnet de vaccination
Je souhaite ouvrir un carnet de vaccination en ligne, qui serait consultable par mon médecin traitant, par le médecin des urgences en cas d’accident, et qui me notifierait, par mail ou SMS les rappels à faire au moment précis où ils doivent être faits, sans risquer d’oublier un rappel. Ce carnet de santé électronique existe, vous pouvez le créer maintenant.

Pour en apprendre davantage

  • Site « vaccination » du Ministère de la Santé : ici
  • Site MesVaccins.net : ici
  • Site de la Sécurité Sociale : ici
  • Questions de vaccinations, INPES

N’hésitez pas à faire commentaires et suggestions, ci-dessous, afin de corriger ou enrichir ce petit article.

VALSARTAN : restons calmes !

3115568493_1_9_KEJnKOfL.jpg

Nombreux sont les patients sous Valsartan (un principe actif largement utilisé dans le traitement de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque) à appeler leur médecin, suite aux informations diffusées dans la presse grand public, pour solliciter une consultation urgente !  Ces messages alarmistes de la presse grand public sont excessifs, le texte ci-après contribuera, nous l’espérons, à calmer les esprits en expliquant de quoi il retourne et quelle doit être la conduite à tenir. Pour en savoir plus consultez le site de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM)

Qui sont les patients concernés ?

Les spécialités contenant le principe actif Valsartan sont :  TAREG et COTAREG, NISIS et NISISCO, EXFORGE ainsi que tous les génériques de VALSARTAN. Les patients prenant un de ces médicaments sont donc concernés par les explications suivantes.

De quoi s’agit-il ?

L’ANSM l’explique très bien : Un défaut de qualité a été identifié sur de nombreux  médicaments à base de valsartan commercialisés au niveau mondial. Des impuretés, la N-nitrosodiméthylamine (NDMA) et la N-nitrosodiéthylamine (NDEA), ont été retrouvées dans la substance active valsartan. La NDMA et la NDEA appartiennent à la classe des nitrosamines et sont classées par l’Organisation Mondiale de la Santé comme probablement cancérogènes chez l’homme. Les nitrosamines sont des substances liquides et solubles dans l’eau, elles peuvent être retrouvées dans l’environnement (aliments, ainsi que dans une moindre mesure dans l’eau et l’air). Ainsi, à titre de précaution, tous les lots des médicaments contenant du valsartan fabriqués à partir de la substance active valsartan impactée par la présence de ces impuretés ont été rappelés en France, en juillet  2018 puis en novembre 2018. Cette décision a été prise en concertation au niveau européen. 

Quels sont les risques ?

Risques liés à la prise du médicament

  • Le défaut de qualité détecté  n’induit pas de risque aigu pour la santé des patients. Il y a peut-être un petit risque, minime sur le long terme. 
  • Compte tenu du risque cancérigène de la NDMA et de la NDEA, il est important de déterminer si des mesures complémentaires seront nécessaires pour les patients concernés traités par les médicaments à base de  valsartan. Ceci nécessite une évaluation détaillée du risque, fondée sur des tests approfondis des lots de médicaments. Cette évaluation se fait actuellement de manière coordonnée au niveau européen

Risques en cas d’arrêt intempestif du traitement

En cas d’arrêt brutal du traitement les dangers sont réels  ; poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques. Aussi, ne devez-vous, en aucun cas, arrêter le traitement vous-même.

Que faire si vous prenez du valsartan ?

  1. Restez calme et poursuivez votre traitement sans changement !
  2. Vérifiez, avec votre pharmacien, si le lot de votre médicament est concerné par le défaut de qualité. 
  3. S’il ne l’est pas, vous pouvez être rassuré et continuer votre traitement jusqu’à la prochaine consultation prévue.
  4. Si le lot de votre médicament est concerné par le défaut de qualité, poursuivez votre traitement et consultez votre médecin sans urgence.

En résumé…

  • Si votre médicament fait partie des lots concernés par le défaut de qualité, le continuer pendant quelques semaines restera totalement anodin pour votre santé.
  • En revanche, arrêter votre traitement brutalement vous exposera à des complications potentiellement graves.
  • Consultez votre pharmacien pour savoir si vous êtes concernés par le problème.
  • Si vous l’êtes, consultez votre médecin sans urgence !
  • Les mots clés sont donc :
    • risque minime pour la santé
    • poursuivre le traitement sans modification, en attendant l’avis du médecin
    • aucune urgence !
  • pour en savoir plus, un numéro vert est disponible : 0800 97 14 03

Le DMP : la sécu y est très favorable, les médecins moins. Pourquoi ?

 

Nombreux sont les patients dont la carte vitale s’orne désormais du petit logo DMP attestant que leur porteur a ouvert, seul ou avec l’aide de son pharmacien, ce « nouveau » Dossier Médical Partagé dont les politiques chantent les louanges et qui  atterre et angoisse tant les médecins.

Voici une analyse, fouillée et experte, des raisons de la discorde, qui permet de comprendre pourquoi ce projet, vieux de 15 ans, et ayant englouti des centaines de millions d’euros est voué à un cuisant échec.

Lire ici

5 novembre 2018, 2 nouveaux internes

Unknown

5 novembre 2018 :  les internes de médecine générale de la Faculté de Médecine de Paris-Sud, comme tous leurs collègues, changent de lieu de stage.

Mme Charlotte PICARD (interne en 9e année de médecine) et M. Pierre-Louis SOKHN (interne en 7e année de médecine) rejoignent l’équipe médicale de la maison de Santé.

Nous savons que les patients réserveront le meilleur accueil à ces jeunes médecins en fin de formation. Nous les en remercions chaleureusement et restons à leur disposition pour toutes les informations qu’ils pourraient solliciter sur l’encadrement de ces internes.

Mme Adeline MOSCOL a terminé ses études et exerce la médecine générale comme remplaçante.  M. Thibault ROSSIGNOL, a décidé de devenir chirurgien urologue et s’en est allé aux Antilles. Nous leur souhaitons une belle carrière !

Organisation des consultations : tout change !

horaire.jpg

A partir du 15 septembre 2018, les médecins et les internes de la Maison de Santé recevront les patients uniquement sur rendez-vous.

Les consultations « libres » —  sans rendez-vous —  étaient trop chargées (notamment par les patients d’autres cabinets), la charge de travail devenait excessive et compromettait la qualité des soins. Nous avons dû nous résoudre à fermer ces consultations « libres ». Votre médecin est à votre entière disposition pour vous donner toutes les informations dont vous auriez besoin concernant cette nouvelle organisation de la Maison de Santé.

En cas d’urgence, si vous êtes patient du cabinet, appelez le secrétariat au 01 60 67 58 61 un rendez-vous vous sera attribué sur des plages horaires réservées. 

En cas d’urgence grave, composez le 15 pour joindre le SAMU.

Conseils aux patients

CONSEILS.png

Qu’ils soient atteints d’une maladie bénigne ou d’une maladie grave, les patients sont très désireux de trouver de l’information sur cette dernière, qu’il s’agisse des symptômes, des traitements ou de la surveillance préconisée ;  mais cette information, depuis l’avénement de l’internet, est souvent pléthorique, de mauvaise qualité, inutile, parfois inquiétante.

La Maison de Santé du Provinois recommande donc plusieurs sites sur lesquels les patients ou leur famille sont assurés de  trouver une l’information médicale de qualité susceptible de répondre à leurs attentes.

  1. Améli le site de la Sécurité sociale, offre aux patients des fiches conseils sur de nombreuses maladies; simples et compréhensibles, elles vous permettront de devenir « expert » et de mieux discuter avec le médecin lors de vos consultations.
  2. Le site belge Mon Généraliste est de facture proche et mérite d’être visité.
  3. Enfin, un site canadien, Soins de Nos Enfants fournira de précieux conseils aux parents confrontés à un enfant malade.

Votre médecin traitant se tient, bien évidemment, à votre disposition pour vous donner, de vive  voix, toutes les informations dont vous auriez besoin ; il saura vous guider vers d’autres sites plus spécifiques si de besoin.

Bonne découverte !